Interview du mois : Histoire d’une équipe confinée s’adonnant à la Recherche

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le 15 avril dernier nous avons interviewé Patrick Carry, Directeur Associé AJR Conseil, en charge du développement de la Région Auvergne Rhône Alpes, sur les initiatives de Recherche.

Dans le contexte actuel de confinement et de crise Coronavirus, AJR Conseil se mobilise pour proposer des actions concrètes en réponse à l’urgence sanitaire. Convaincue de la priorité d’agir, la société a choisi de contribuer à des initiatives lancées à l’échelle nationale en s’appuyant sur son équipe d’ingénieurs solidaire, engagée et volontaire.

C’est ainsi qu’AJR Conseil s’est inscrit dans une démarche de réflexion sur des solutions innovantes pour lutter contre le COVID-19, notamment en répondant à l’Appel à Projets lancé par l’Agence de l’Innovation du Ministère de la Défense. Le 23 mars 2020, l’Agence de l’Innovation du Ministère de la Défense a lancé un AAP portant sur la recherche de solutions innovantes pour protéger la population, soutenir la prise en charge des malades, tester la population, surveiller l’évolution de la maladie, …

Patrick  nous raconte :

Pourquoi avoir mené cette opération En réalité, nous avons pensé que ce contexte de réponse à Appel à Projets serait un formidable vecteur pour canaliser notre réflexion globale sur le sujet.

C’est également la possibilité d’affirmer le positionnement singulier de notre société en mobilisant nos Ingénieurs et nos Experts autour d’enjeux forts sur nos métiers de l’Ingénierie, et de confirmer auprès de l’ensemble de notre écosystème clients, prospects, partenaires, candidats, notre mobilisation possible sur des sujets de R&D. En effet, ce qui est peu répandu dans le contexte des PME, notre société s’est dotée depuis plusieurs années d’un Comité Scientifique, d’un Comité Pédagogique, et d’un Club des Experts, structures propices à la mise en place et au suivi d’actions innovantes et aux lancements de projets de recherches.

Les champs de réflexions ouverts par cette crise sanitaire sont autant de sujets sur lesquels notre société et ses salariés peuvent s’investir… quelles solutions technologiques préconiser pour répondre aux enjeux de protection des personnes, de décontamination, de stérilisation ? Comment aider les industriels à modifier leurs installations afin de fabriquer des produits en pénurie ? Comment mettre en place des solutions logistiques pour renforcer l’efficience du confinement.

Qui s’est inscrit dans cette initiative  ? Nombreux sont nos ingénieurs qui ont apporté leur contribution à cette démarche. Confinement oblige, dans un contexte de télétravail, avec bien évidemment des contributions différentes allant pour certains de la simple idée à développer, et pour d’autre une structuration plus aboutie de leur réflexion. Chacun apportant sa spécificité technique du fait de sa formation, ses compétences, son parcours, ses affinités : environnement, énergie, process, mécanique, production,...

Comment avez-vous travaillé  ?

Afin de nous inscrire dans l’agenda très contraint de réponse à Appel à Projets, nous avons opté pour une démarche très pragmatique :

Nous avons mis en place dans un premier temps une communication interne afin de favoriser les initiatives et l’émergence des idées.

Nous avons ensuite réalisé plusieurs étapes de sélections des idées recensées sur des critères de bon sens comme par exemple valider que le sujet n’était pas déjà en cours de déploiement, ou encore s’assurer que le projet correspondait totalement à nos capacités et « savoir-faire » d’ingénierie.

A l’issue de ces sélections, deux sujets ont émergé :

  • La réorientation des processus industriels pour fabriquer du gel hydroalcoolique,
  • L’utilisation de solutions innovantes de désinfection et de stérilisation.

Ensuite, un travail collaboratif a permis de rédiger deux dossiers de réponse.

Enfin, après validation par le Comité de Direction de notre société, ces projets ont été soumis.

Pari tenu : Les contributeurs ont réussi à finaliser deux dossiers d’AAP qui ont été publiés sur le portail AID le 9 avril dernier.

Christèle, quelle a été ta contribution  ?  « J’ai choisi de présenter un projet pour aider les industriels à réorienter leurs processus existants pour fabriquer de la solution (SHA) et du gel (GHA) Hydroalcoolique.  En effet, la France est en pénurie de solution/gel Hydroalcoolique qui est indispensable pendant toutes les phases de l’épidémie du COVID 19.

AJR Conseil a la capacité d’apporter une aide aux industriels pour accompagner les démarches administratives auprès de la DREAL, orienter le choix des matières premières en conformité avec les préconisations de l’O.M.S., et rédiger différents documents « clés » comme par exemple les descriptifs procédés, les modes opératoires, ou les protocoles de réalisation.

Cette contribution me semble déterminante dans la capacité de notre pays à faire face à la demande importante de produits incontournables dans la protection de la population. »

Et toi Mihai, comment as-tu perçu cette nouvelle expérience  ? « Ma proposition s’oriente vers la décontamination et la désinfection de l’air, des matériels et des surfaces diverses, par l’utilisation de l’ozone (O3 gazeux) et des rayons UV-C.

L’idée de ce projet est née de différents échanges pas forcément techniques, que j’ai pu avoir avec certains de mes amis vivant dans d’autres pays d’Europe… Face à une pandémie qui n’a pas de frontière, les bonnes idées, chargées de créativité et de valeur humaine, n’ont pas de frontière non plus…

Ce projet est simple en termes de mise en œuvre, et adapté à des situations de crises sanitaires de type épidémie ou pandémie, donc applicable même au-delà du COVID-19.

L’innovation de ce projet ne réside pas dans les technologies utilisées, mais dans l’élaboration d’un réceptacle de données globales permettant la mise en relation de l’offre d’industriels distribuant ces technologies, avec la demande issue de l’ensemble de la collectivité au travers d’outils de communications adaptés.

Les bénéficiaires sont nombreux… particuliers, artisans, commerçants, cinémas, théâtres, bureaux, crèches, salles de classe…

Ce large spectre d’utilisateurs permettra dans un deuxième temps l’élaboration, à l’aide de modèles mathématiques adéquats, d’analyses statistiques, sanitaires, économiques, géographiques. Ces analyses permettront de capitaliser sur nos usages dans le périmètre de la crise actuelle, et serviront de base de simulation pour d’éventuels phénomènes semblables.

En dépassant mes compétences en ingénierie pure et en mettant au profit de la société mes expériences et mes connaissances diverses, j’ai la satisfaction d’avoir contribué à ma manière, aux efforts humains, matériels et financiers qui sont mis en œuvre aujourd’hui pour faire face à cette crise sans précédent. »

Alors Patrick, que retenez-vous des réflexions de ce groupe de travail ? Pour ce qui concerne ces deux dossiers de réponses, nous allons suivre leur cheminement au sein de l’AID. Il s’agira bien entendu d’être réaliste quant à la suite potentielle…Ceci étant nous retiendrons notre capacité à constituer un dossier technique et administratif conséquent dans un délai aussi court.

Et, comme je le précisais en introduction de cet article, notre société est dimensionnée pour intégrer dans ses différents Comités une réflexion plus long terme concernant cette crise sanitaire et ses conséquences économiques, dans la logique « du monde d’après », que ce soit en termes d’innovations technologiques, d’évolution des organisations, avec par exemple l’accroissement du télétravail et les modifications de la relation manager/managés, ou d’évolutions pédagogiques, avec la place des formations à distance et des MOOCs.

Ces nouveaux enjeux sont extrêmement importants. Ils positionnent l’Humain et ses comportements au centre de l’évolution sociétale qui se dessine… c’est pour nous une véritable opportunité puisque l’Humain est une valeur clé d’AJR Conseil et un marqueur fort depuis la création de l’entreprise.

Patrick,

Ton principal trait de votre caractère : L’impatience

Ton truc anti-stress : L’action ; le stress est très souvent lié à la peur, et l’action inhibe la peur.

Ta devise : « Les pessimistes voient la difficulté dans chaque opportunité, les optimistes voient l’opportunité dans chaque difficulté » (Winston Churchill) ; elle est particulièrement adaptée à la période.

Ton geste écolo : Favoriser au maximum les circuits courts dans les achats du quotidien

Ta Madeleine Proust : Carmen, et en particulier l’Air du Toréadors.

Ce que tu aimes le plus : L’Humain… et par conséquent les relations humaines et la force du groupe… L’Humain est une ressource intarissable, avec une capacité inouïe de résilience, une machine extraordinaire qu’il faut replacer au centre des enjeux de société, bien avant les technologies, l’économie ou la mondialisation…

Et dans ces temps de crise sanitaire, il est bon de rappeler que la santé demeure un paramètre déterminant, qu’elle soit physique ou mentale… alors prenons soin de nous 😉

Pour aller plus loin :

Présentation de l’AAP du 23 mars 2020

Appel à Manifestation d’Intérêt – AMI  Solutions Eau Et Energies pour répondre aux besoins des filières agricoles, agroalimentaires, cosmétiques et parfums : mise en place d’une dynamique transversale et inter-filières

https://www.ajrconseil.com/intelligence-collective/

© Interview réalisé le 15/04/2020 par www.ajrconseil.com, tous droits réservés

© Photo ledauphine.com – Sylvie Montaron – 11 janv. 2020